Escrocs sur Internet mis en examen à Clermont-Ferrand

Vu sur Yahoo Actualités

vendredi 29 septembre 2006, 14h24

CLERMONT-FERRAND (AP) – Deux hommes âgés d’une trentaine d’années et deux femmes âgées de 18 et 19 ans ont été mis en examen jeudi soir à Clermont-Ferrand pour escroquerie, faux et usage de faux dans une affaire d’arnaque sur Internet, a-t-on appris vendredi matin de source judiciaire.

Ces deux couples clermontois promettaient depuis juin à des clients, contactés sur Internet via un site de petites annonces, des lots de DVD, des téléviseurs et des CD en échange d’acomptes en liquide à envoyer par courrier. Ce sont les habitants d’un immeuble clermontois, intrigués par les allées et venues autour d’une boîte aux lettres n’appartenant à personne de l’immeuble, qui ont alerté la police.

Les hommes de la Sûreté départementale ont donc « planqué » autour de ladite boîte aux lettres, interpellant mardi les quatre personnes qui ont révélé avoir installé ainsi trois boîtes aux lettres dans le Puy-de-Dôme et une quatrième à Brioude (Haute-Loire).

Les deux hommes proposaient aussi un service plus rémunérateur encore: un service d’escort-girl sur l’ensemble du territoire. Les clients potentiels envoyaient là encore de l’argent liquide pour payer les frais de déplacement de la call-girl et sa chambre d’hôtel dans des villes telles que Grenoble, Clermont-Ferrand, Rennes et Strasbourg. Dans la chambre, la fausse call-girl envoyait le client prendre une douche et en profitait pour le voler. Le préjudice total est estimé à 40.000 euros, « du moins ce qu’on a pu repérer », a précisé à l’Associated Press Flavien Noailles, le vice-procureur de la République de Clermont-Ferrand.

« Ce qui est surprenant », a-t-il ajouté, « c’est que ces quatre personnes sont parfaitement intégrées et n’ont pas de passé judiciaire. Les deux jeunes filles sont bachelières et pensaient entamer des études supérieures. L’un des deux hommes est même titulaire d’un BTS en action commerciale ». AP

2 réflexions au sujet de « Escrocs sur Internet mis en examen à Clermont-Ferrand »

Laisser un commentaire