Des policiers ivres, armés et au volant

Jeudi, 22h30. Soirée arrosée pour deux policiers et un adjoint de sécurité, travaillant tous trois au commissariat de Clermont-Ferrand : après avoir bu de l’alcool dans plusieurs bars de Pont-du-Château (Puy-de-Dôme), où ils se font remarquer par leur comportement tapageur, et après une séance de tir, les membres des forces de l’ordre prennent le volant. Ils circulent avec un quatrième policier à bord d’une voiture de police banalisée. C’est alors qu’ils se font contrôler par des gendarmes.

Ivres, en possession de leur arme de service, ils exhibent leur carte professionnelle. Mais doivent malgré tout souffler dans le ballon. Résultat du contrôle : le conducteur de la voiture révèle un taux d’alcolémie de 1,32 gramme d’alcool par litre de sang. Les gendarmes conduisent alors les policiers à la brigade de Pont-du-Château et préviennent leur hiérarchie. Et c’est un commissaire qui vient les chercher…

Les premières sanctions n’ont pas tardé : les deux policiers et l’adjoint de sécurité ont été suspendus mardi. Une "enquête administrative approfondie" est en cours pour déterminer les responsabilités de chacun et établir quel a été le comportement des policiers avant le contrôle, a précisé le préfet. Une procédure judiciaire concernant le conducteur en état d’ivresse, qui risque une suspension de permis et une amende, est également en cours.

Source : LCI.fr

10 réflexions au sujet de « Des policiers ivres, armés et au volant »

  1. Hum, c’est quoi cette version du blog ? Ils ont où les volcans que j’aimais tant ? Benben, do something, please !

  2. Hum, c’est quoi cette version du blog ? Ils sont où les volcans que j’aimais tant ? Benben, do something, please !

  3. Bah dis donc, pour un mec qui écrit des livres sur les blogs…

    Si tu veux, je commence à bien capter comment marche ce maudit dotclear 2. C,est bien puissant.

    Hésite pas si tu veux te faire un thème perso !

  4. Il est superbe notre nouveau Theme. J’en ai eu plein de compliments.

    Passe d’abord à DC2, après tu reviens me parler…

Laisser un commentaire