1997, la meilleure année pour le foot

COUPE DE FRANCE/32es DE FINALE

Montluçon, c’est bon pour le PSG

GRÂCE À UN TIRAGE AU SORT clément hier, le PSG débutera l’année 2009 en douceur par un déplacement dans l’Allier. L’équipe de Paul Le Guen sera opposée, les 3 ou 4 janvier, à Montluçon, modeste équipe de CFA, actuellement sixième de son groupe. Le stade Dunlop n’étant pas homologué pour accueillir une équipe de L 1, une tribune temporaire pourrait être élevée pour augmenter sa capacité.

Les dirigeants bourbonnais pourraient préférer transférer la rencontre à Clermont-Ferrand. Un stade de funeste mémoire pour les Parisiens, qui y avaient connu l’une de leur plus funeste déconvenue. En 1997, menant 4-1 à vingt minutes de la fin, les Parisiens de Ricardo s’étaient laissés remontés par Clermont Foot avant d’être éliminés des 8 e s de finale aux tirs au but. L’an dernier, Montluçon s’était logiquement incliné 3-0 face à Nantes, à ce stade de la compétition.

Cet article paru dans le Parisien, et qui m’a été soufflé par Stéphane (Thank U), m’a rappelé que le plus beau match de foot que j’ai vu (bon, c’est vrai que j’en ai pas vu bezef) était la victoire du Clermont Foot 4-1 face au PSG en 1997.

Les yeux dans les pneus:

<\/param><\/embed><\/object><\/div>"; » alt= » »>
Digg This

Une réflexion au sujet de « 1997, la meilleure année pour le foot »

  1. Je précise cher Benjamin que Paris n’a pas perdu 4-1 mais aux tirs au but après un match nul 4-4.

    C’est pas plus glorieux mais quand même.

Laisser un commentaire