C’était un air du Folklore auvergnat

C’était un air du folklore auvergnat
Que j’avais entendu à "Salut les fouchtras"
C’était un air du folklore auvergnat
Que chantait Verchuren, le Dylan de là-bas
Certains rêvent d’aller en Amérique
Ils trouvent que c’est vraiment fantastique
New-York, ils trouvent cela excitant
On voit qu’ils ne connaissent pas Clermont-Ferrand
C’était un air du folklore auvergnat
Que j’avais entendu chanté par mon bougnat
C’était un air du folklore auvergnat
Que mon bougnat chantait en livrant ses boulets
Mon air ne parle pas de politique
Ni des dangers de la guerre atomique
Il ne juge pas des questions raciales
Car tout le monde est heureux dans le massif central
C’était un air du folklore auvergnat
Que j’avais entendu à "Salut les fouchtras"
C’était un air du folklore auvergnat
Que chantait Verchuren, le Dylan de là-bas
Fouuuchtra

"Un air du folklore auvergnat" a été une parodie du "folklore américain", une ode à la musique américaine chantée par Sheila. "Sheila chante la musique américaine, mais je pense que nous ferions mieux de chanter français, alors j’ai fait le même genre de chanson avec des racines françaises" Stella dit encore : " Il s’agit d’une mélodie du folklore auvergnat que jouait Verchuren, le Dylan du pays". "Toutefois, la musique française n’a pas que ses racines dans la campagne auvergnate et André Verchuren, un joueur d’accordéon "geek" des années 1950, était loin de la fraîcheur bohème de Bob Dylan. Patriote sarcastique et ironique Stella a beaucoup dérangé dans le milieu de la création musicale française. "L’Association Auvergnate de Paris a pris la chose très au sérieux et a réussi à faire interdire la chanson à la radio française et à la TV. Cet évènement a défrayé la chronique dans toute la presse. " C’était complètement fou, mais il m’a aidé à devenir célèbre" rappelle Stella.

Source: Doug et Videosixties

Une réflexion au sujet de « C’était un air du Folklore auvergnat »

  1. Stella a l’age que j’ai , la pertinence imper ( mettable) était l’art élevé au titre de la révolution à cette heure .Aujourd’hui tout les soixante huitards qui se couchent tôt connaissent cette artiste Comme Evariste…. Même s’ils sont devenus comme moi, amateurs de Rap , mais de jazz bien sur . Bise ma soeur .
    Alain

Laisser un commentaire