100 % des Auvergnats bientôt connectés en haut débit (Vaches comprises)

Article intégralement pompé sur pcinpact.com

Alors que 98,3 % de la population peut accéder au haut débit via ADSL (512 kbps minimum en téléchargement) si l’on en croit les chiffres officiels fournis par France Télécom, le reste de la population (1,7 %), soit entre 1 et 2 millions de personnes, doit inévitablement se tourner vers d’autres technologies. Afin de pallier le manque d’investissements des entreprises privées, les collectivités locales doivent donc prendre inévitablement le relais afin de connecter ses résidents.
Ainsi, en région Auvergne, alors qu’Orange, en partenariat avec l’État français et l’Europe, promet que 99,6 % des Auvergnats auront accès au haut débit d’ici fin 2010 grâce aux TPST (voir graphique), soit un pourcentage extrêmement élevé, 0,4 % de la population restera malgré tout à l’écart. Cela représente environ 3000 lignes selon Zoom 43, site spécialisé dans les nouvelles de la Haute-Loire (département 43).
L’une des solutions possibles pour cette partie de la population passe ainsi par le satellite. Or, comme chacun le sait, s’équiper en satellite pour accéder au Net, outre de mauvais temps de latence (empêchant un usage complet d’Internet), est relativement onéreux. La région Auvergne subventionnera ainsi jusqu’à 600 € ses habitants non connectés au haut débit s’ils le souhaitent :
« Par souci d’égalité pour les quelques foyers auvergnats qui resteraient inéligibles à l’ADSL (affaiblissement du signal trop important par rapport aux équipements télécoms), des aides publiques ont été décidées pour les accompagner sur des offres Satellite. Elles portent sur une aide plafonnée à 400 € sur l’investissement initial (démodulateur et parabole de réception) et plafonnée à 200 € sur l’installation par un installateur partenaire du fournisseur d’Accès Internet choisi » explique ainsi la région sur ADSLAuvergne.fr, page disponible sur AuvergneHautDebit.fr.
Réalisé en partenariat avec NordNet, Numéo, SatelSys et Vivéole, des noms bien connus des spécialistes du haut débit alternatif, cela permet donc aux Auvergnats de choisir parmi plusieurs offres différentes, sans dépenser la moitié de leur salaire pour se connecter à des débits corrects.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.