Bravo Noémie Mermet, j’ai tout pigé.

Vous pensez que vous ne comprendrez jamais rien à un sujet comme « l’implication des récepteurs 5-HT2A dans la modulation des interneurones PKCγ dans un contexte d’allodynie » ? Vous avez tort. Noémie, va pourtant tout nous expliquer, en 180 secondes.

Cette jolie jeune fille, qui est doctorante à l’université d’Auvergne de Clermont-Ferrand, réussit en 3 minutes à rendre limpide comme de l’eau des volcans ce sujet à priori barbare.

Ce talent lui a valu d’obtenir le premier prix de la finale internationale  du concours « Ma thèse en 180 secondes ».

 

Bravo, et 63power

Via Sciencesetavenir.fr

Laisser un commentaire Annuler la réponse.